Tracer des frontières à Djibouti

Hommes et territoires aux XIXe et XXe siècles - Corpus de textes


4 juin 1897 - Echange de notes anglo éthiopien sur les frontières
M. Rodd à ras Makunan,

Harrar, le 4 juin 1897 (28 genbot 1889)

Après discussion amicale avec Votre Excellence, j’ai compris que S.M. l’empereur d’Ethiopie reconnaîtra comme frontière du Protectorat britannique sur la Côte des Somalis la ligne qui, partant de la mer à l’endroit fixé par l’accord entre la Grande-Bretagne et la France en février 1888, vis-à-vis les puits d’Hadou, suit la route des caravanes, tracée dans cet accord, qui passe par Abbassouen, jusqu’à la colline de Somadou. A partir de ce point sur la route, la ligne est tracée par les mantagnes de Saw et la colline d’Egu jusqu’à Mogar Medir; à partir de Mogar Medir elle est tracée en ligne droite par Eylinta Kaddo jusqu’à Arran Arrhe, près de l’intersection de 44° est de Greenwich et 9° nord. de ce point une ligne droite sera tracée jusqu’à l’intersection de 47° est de Greenwich et 8° nord. A partir d’ici la ligne suivra le tracé de la frontière indiqué par le Protocole anglo-italien du 5 mai 1894 jusqu’à la mer.
Les tribus habitant de chaque côté de la ligne auront le droit de fréquenter les pâturages d’un côté ainsi que de l’autre, mais il est entendu que pendant leurs migrations elles seront soumises à la juridiction de l’autorité territoriale. Un libre accès aux puits les plus proches est réservé également aux habitants de chaque côté de la ligne.
Cet accord, conformément à l’article 2 du traité signé le 14 mai 1897 (7 Genbot 1889), par S.M. l’empereur Menelik et Mr Rennel Rodd à Addis Abeba, doit être approuvé par les deux hautes parties contractantes.


Réponse de ras Makunan à M. Rodd

Sent from Ras Makunan, Governor oh Harrar and its dependencies;
May this reach the Honourable Mr Rennel Rodd, Envoy of the British Kingdom.

I inform you today that, after long friendly discussion, the boundary of the British Somali Protectorate upon which we have agreed is as follox :
Starting from the sea-shore opposite the wells of Hadou (as on which the French and the English Governments agreed in February 1888), it allows the caravan-road by Abbassouen till Mount Somadou; from Lount Somadou to Mount Saw; from Mount Saw to Mount Egu; from Mount Egu to Moga Medir; starting from Moga Medir, it goes in a direct line to Eylinta Kaddo and Arran Arrhe on 44 est of Greenwich and 9° north, and again in a direct line until 47° est and 8° north. After this the boundary follows the line on which the English and the Italians agreed on the 5th May 1894, until the sea.
The subjects of both the Contracting Parties are at liberty to cross their frontiers and graze their cattle, but these people, in every place where they go, must obey the Governor of the country which are in the neighbourhood shall remain open for the two parties.
These two letters on which we have agreed, according to Article II of the Treaty of His Majesty the Emperor of Ethiopia and Mr Rennel Rodd of the 7th Genbot 1889 (14th May 1897), the two Sovereign having seen them, if they aprouve them, shall be sealed again.
Approuvé par la Grande Bretagne, notifié le 30/8/1897
Approuvé par Menelik, notifié le 8/12/1897
Référence Pierre-Alype, «L’Ethiopie et les convoitises allemandes», p. 150-151 - «Map of Africa by Treaty»
Pour citer ce document djibouti.frontafrique.org/?doc80, mis en ligne le 20 octobre 2010, dernière modification le 20 octobre 2010, consulté le 24 juin 2017.

Valid XHTML 1.0 Transitional   CSS Valide !