Tracer des frontières à Djibouti

Hommes et territoires aux XIXe et XXe siècles - Corpus de textes


5 novembre 1896 - Accord de Menelik pour ne pas faire passer le chemin de fer à Harar
Le Lion des Lions de la Tribu de Juda a vaincu.
Menelick II, élu du Seigneur, Roi des Rois d’Ethiopie, parvienne à MM. Ilg et Chefneux.

Salut
Comme votre Compagie de chemin de fer a demandé l’autorisation de construire le premier tronçon jusqu’au pied de la montagne de Harar seulement, afin de pouvoir diminuer les capitaux à engager tout d’abord, je vous accorde cette autorisation que vous désirez, tout en vous maintenant la même garantie de 10% convenue par l’acte de concession.
Mais il est entendu que lorsque cette première partie sera construire, votre Compagnie sera obligée d’achever la construction ainsi qu’il a été convenu, aussitôt qu’il sera prouvé que ses bénéfices sont suffisants.
Comme compensation, je vous demande d’obliger la Compagnie à construire immédiatement le télégraphe depuis Djibouti jusqu’à Harrar.
Fait à Addis Abeba, le 27 Tekemt 1990 (5 novembre 1896)

Pour traduction conforme, le secrétaire interprète de SM, Gabriel Gobano
C'est une copie. La correspondance de date entre les calendriers n’est pas correcte.
Référence ANOM, Somalis, série géographie 7, n° 99
Pour citer ce document djibouti.frontafrique.org/?doc71, mis en ligne le 20 octobre 2010, dernière modification le 20 octobre 2010, consulté le 24 novembre 2017.

Valid XHTML 1.0 Transitional   CSS Valide !