Tracer des frontières à Djibouti

Hommes et territoires aux XIXe et XXe siècles - Corpus de textes


24 mars 1891 - Protocole italo-britannique sur les zones d’influence en Afrique orientale
Les soussignés,
Marquis de Rudini, Président du Conseil et Ministre des affaires étrangères de S. M. Ie Roi d'ltalie,
Marquis de Dufferin et Ava, Ambassadeur de S. M. Ia Reine de la Grande Bretagne, Impératrice des Indes,
après mûr examen des intérêts respectifs des deux pays dans l'Afrique orientale, sont convenus de ce qui suit:
1° La ligne de démarcation, dans l'Afrique orientale, entre les sphères d'influence respectivement réservées à l'Italie et à la Grande Bretagne suivra, à partir de la mer, le thalweg du fleuve Juba jusqu'au 6° de latitude nord, Kismayu avec son territoire à la droite du fleuve restant ainsi à l'Angleterre. La ligne suivra ensuite le parallèle 6° nord jusqu'au méridien 35° est Greenwich, qu'elle remontera jusqu'au Nil bleu.
2° Si les explorations ultérieures venaient, plus tard, en indiquer l'opportunité, le trace suivant le 6° latitude nord et le 35° longitude est Greenwich pourra, dans ses détails, être amendé d'un commun accord d'après les conditions hidrographiques et orographiques de la contrée.
3° Il y aura, dans la station de Kismayu et son territoire, égalité de traitement entre sujets et protégés des deux pays, soit pour leurs personnes, soit à l'égard de leurs biens, soit enfin en ce qui concerne l'exercice de toute sorte de commerce et industrie.

Fait à Rome, en double exemplaire, le 24 mars 1891.

Rudini
Dufferin and Ava
Référence ASMAI 179/7-56
Pour citer ce document djibouti.frontafrique.org/?doc58, mis en ligne le 20 octobre 2010, dernière modification le 20 octobre 2010, consulté le 18 décembre 2017.

Valid XHTML 1.0 Transitional   CSS Valide !