Tracer des frontières à Djibouti

Hommes et territoires aux XIXe et XXe siècles - Corpus de textes


5 septembre 1890 - Donation à la France par le «sultan de Tadjoura» d’un terrain dans la région de «Goda»
Donation par le sultan de Tadjourah des terrrains nécessaires pour un établissement au Ddjebel Goodah
Traduction

Moi, Homed ben Mohamed, sultan de Tadjoura, et les notables du pays dont les noms et les cachets sont apposés au bas de cette pièce, déclarons que nous donnons, à titre d’amitié, au glorieux gouvernement français un terrain où il y a de l’eau, au choix du gouverneur d’Obock, dans la région de Goda, pour y faire des constructions et de la culture.
Le gouvernement voudra bien accepter cette donation. Nous nous engageons à seconder ceux qui habiteront cet endroit.
Nous espérons que le gouvernement français jettera sur nous un regard de bienveillance et nous serons satisfaits et contents sous son pavillon et sa protection.

Signature de Homed ben Mohamed, sultan de Tadjourah, et son cachet
Signature de Mohamed Hibrahim, vizir de Tadjourah, et son cachet
Signature de Abou-Beker, cadi de Tadjourah, et son cachet
Signature de Kassem
Signature de Kamel Abou Beker

Témoins :
Hassan Banabila, cadi d’Obock
Bourhane Abou-Beker
Original en arabe, traduction manuscrite. Copie dans Choiseul D18620021.
Référence ANOM Traités 7
Pour citer ce document djibouti.frontafrique.org/?doc55, mis en ligne le 20 octobre 2010, dernière modification le 5 septembre 2011, consulté le 17 décembre 2017.

Valid XHTML 1.0 Transitional   CSS Valide !