Tracer des frontières à Djibouti

Hommes et territoires aux XIXe et XXe siècles - Corpus de textes


10 janvier 1885 - Confirmation du traité du 11 mars 1862
Moi Diny Ahmed signataire du traité qui a donné Obock à la France, je déclare que tout le territoire qui s’étend de Ras Ali à Ras Douméïrah est Français.
Tous ceux qui l’ont cédé ont entendu donner le terrain qui va jusqu’en haut des grandes montagnes de l’intérieur et moi-même j’ai mis avec les Officiers Français et Monsieur Scheffer représentant de S. M. l’Empereur Napoléon une borne à Ras Douméïrah et une autre, en face, sur la grande montagne pour prouver que le terrain entier appartenait à la France.
Cela est la vérité, je le certifie.
Obock, le 10 janvier 1885.
Tampon en arabe
Témoins :
Le commandant de la colonie d’Obock (Lagarde)
L’interprète militaire de la Colonie (Oschlager)
L’interprète civil (L. Henry)

Signature en arabe sous le texte en arabe
Sur une feuille, texte en français puis en arabe.
Référence ANOM Traités 7
Pour citer ce document djibouti.frontafrique.org/?doc27, mis en ligne le 19 octobre 2010, dernière modification le 19 octobre 2010, consulté le 17 octobre 2017.

Valid XHTML 1.0 Transitional   CSS Valide !