Tracer des frontières à Djibouti

Hommes et territoires aux XIXe et XXe siècles - Corpus de textes


21 septembre 1884 - Traité de protectorat entre la France et le «sultan» de Tadjoura
Entre M. Lagarde (A.M.J.L.) commandant à Obock agissant au nom du Gouvernement Français et Hamed ben Mohamed, sultan de Tadjourah qui commande de ras Ali à Gubbet Karab, a été conclu le traité suivant :
Article 1 - Il y aura désormais entre la France et le Sultan Hamed une amitié éternelle.
Article 2 - Le Sultan Hamed donne son pays à la France pour qu’elle le protège contre tout étranger.
Article 3 - Les Gouvernement Français ne changera rien aux lois établies dans le pays du Sultan Mohamed.
Article 4 - Le Sultan Hamed en son nom et au nom de ses successeurs s’engage à aider les Français dans les constructions de maisons et achats de terrains.
article 5 - Le Sultan Hamed s’engage à ne signer de traité avec aucun autre pays sans l’assentiment du Commandant d’Obock.
Article 6 - Le Gouvernement Français s’engage à servir mensuellement une pension de 100 (cent) thalers au Sultan Hamed et 80 (quatre-vingt) au vizir.
Article 7 - En cas de contestation, le texte français seul fera foi.

Fait à Obock, le 21 septembre 1884

Tampon du commandant d’Obock, et signature.
Sceau et signature en arabe
Référence ANOM Traités 7 et MAE Traités, Ethiopie 18840047
Pour citer ce document djibouti.frontafrique.org/?doc243, mis en ligne le 27 décembre 2010, dernière modification le 27 décembre 2010, consulté le 24 juin 2017.

Valid XHTML 1.0 Transitional   CSS Valide !