Tracer des frontières à Djibouti

Hommes et territoires aux XIXe et XXe siècles - Corpus de textes


24 février 1976 - Arrêté n° 76-345/SG/CG portant création et fixant les limites du poste administratif de Malaho
Il est créé dans le cercle de Tadjourah un poste administratif dont le chef lieu est Malaho et dont les limites sont définies de la façon ci-après en se référant à la carte au 1/200 000e du Territoire établie par l’Institut Géographique National :
- Au nord : la limite sud-ouest du poste de Dorra selon une ligne droite idéale allant de Gali-Eéla (au sud de Gaméla sur la piste chamelière menant du massif du Day à la plaine de Dodda) à la frontière éthiopienne.
- A l’est : la limite ouest du poste de Randa selon une ligne droite idéale partant de Gali-Eéla et aboutissant à Eddeyta.
- Au sud : selon une ligne droite idéale joignant Eddeyta à la limite du cercle de Dikhil au sud du lac Assal (puits de Guiba-Bouyé).
- Au sud-est : le cercle de Dikhil selon une ligne brisée joignant dans l’ordre les points suivants :
- puits de Guiba-Bouïé (pointe sud du lac Assal)
- cote 990 (Abblissi Bara)
- cote 828 (à 8 kilomètres au nord-ouest de la cote 990)
- puits de Tikib
- cote 634
- cours de l’oued Gouma vers le nord-ouest jusqu’à la frontière avec l’Ethiopie
- Au nord-ouest, la frontière avec l’Ethiopie.
Référence Journal Officiel du TFAI
Pour citer ce document djibouti.frontafrique.org/?doc237, mis en ligne le 20 novembre 2010, dernière modification le 20 novembre 2010, consulté le 28 juin 2017.

Valid XHTML 1.0 Transitional   CSS Valide !