Tracer des frontières à Djibouti

Hommes et territoires aux XIXe et XXe siècles - Corpus de textes


19 janvier 1939 - Arrêté n° 57, réorganisant les circonscriptions administratives
Article 1 - La colonie de la Côte Française des Somalis et dépendance comprend les circonscriptions administratives ci-après :
- cercle de Djibouti
- cercle d’Ali Sabieh
- cercle de Dikhil
- cercle de Tadjoura
Les chefs-lieux de ces cercles sont respectivement : Djibouti - Ali-Sabieh - Dikhil - Tadjoura
Le cercle de Tadjoura comprend le poste administratif d’Obock.
Article 2 - Les limites du cercle de Djibouti sont les suivantes : Doralé (fond de la baie), le ponceau situé à environ deux kilomètres au sud-ouest de la station de Chebelle, Guissi (cote 193), Goubet (cote 209), le point situé à l’intersection de la ligne droite formée par ces deux dernière cotes avec la frontière anglaise, la frontière anglaise et le rivage du golfe de Tadjoura jusqu’à Doralé. Les îles Waramous, Maskalli et Moucha font partie du cercle de Djibouti.
Article 3 - Le cercle d’Ali Sabieh est délimité comme suit :
1/ Au nord, le rivage du golfe de Tadjoura de la pointe sud de la passe du Ghoubet el Kharab à Dorale (fond de la baie) et les limites du cercle de Djibouti définies à l’article 2 ci-dessus.
2/ A l’est, la frontière entre la colonie et le Somaliland britanique.
3/ Au sud, la limite entre la colonie et l’AOI.
4/ A l’ouest, une ligne partant de la pointe sud de la passe de Ghoubet el Kharab, et jalonnée par : Guedi-Dague (cote 658), Balambal (cote piton situé au milieu de la plaine), Guelinguele (cote 651), la ligne droite joignant ces deux derniers points prolongée de cinq kilomètres au sud du second, le piton situé à un kilomètre au sud-est de l’intersection de la piste de Djibouti à Dikhil avec l’oued du Petit Mouloud, la cote 832 à environ 4 km 500 au sud du point précédent, la cote 905, la ligne définie par ces deux cotes prolongée jusqu’à la frontière de l’AOI.
Article 4 - Le Cercle de Dikhil est délimité comme suit :
1/ Au Nord : la rive sud de Goubbet el Kharab jusqu’au fond de la baie qui fait face à la petite île du Diable; Dataraguitó (cote 252); le sommet de la falaise continue joignant ce point au lac Assal; une ligne droite coupant le lac Assal jusqu’à l’embouchure de l’oued Gassaélé; la ligne de faîte du Garbi; le bord supérieur de la falaise qui domine au nord la plaine d’Eylou, jusqu’à la cote 756; une ligne droite joignant au plus près cette cote à la ligne de partage des eaux entre le bassin du lac Alol et celui de Birt Eyla; et cette dernière ligne jusqu’à la frontière de la Colonie.
Les îles du Diable sont rattachées au Cercle de Dikhil.
2/ A l’Ouest et au Sud : les frontières de la Colonie.
3/ A l’Est la limite du Cercle d’Ali-Sabieh fixée à l’article précédent.
Article 5 - Le Cercle de Tadjoura est délimité comme suit :
1/ Au Nord et au Nord-ouest les frontières de la Colonie;
2/ Au Sud de la de rive Nord du Goubbet el Kharab et du golfe de Tadjoura;
3/ A l’Est le rivage de la mer Rouge, englobant en outre les îles des Frères;
4/ A l’Ouest, la limite du Cercle de Dikhil fixée à l’article 4 ci-dessus.
La limite de la zone attribuée au poste administratif d’Obock est la suivante : les thalwegs de l’oued Oroburu et de l’oued Haloum, de l’embouchure du premier à la tête du second, à environ un kilomètre à l’ouest de Gawé; la cote 1115 (nord de Sismo), la cote 991 (Rouré), l’extrêmité sud du ravin de l’oued Karri, le thalweg de cet oued, puis celui de l’oued Wéïma, jusqu’à Daddato.
Référence Journal officiel de la CFS, 1/1939
Pour citer ce document djibouti.frontafrique.org/?doc196, mis en ligne le 20 novembre 2010, dernière modification le 20 novembre 2010, consulté le 16 décembre 2017.

Valid XHTML 1.0 Transitional   CSS Valide !