Tracer des frontières à Djibouti

Hommes et territoires aux XIXe et XXe siècles - Corpus de textes


16 janvier 1954 - Protocole de délimitation de la frontière entre la CFS et l’Ethiopie
Le Gouvernement de la République française et le Gouvernement impérial d’Ethiopie désireux de resserrer les liens d’amitié existant entre la France et l’Ethiopie et de se mettre définitivement d’accord sur le tracé des frontières entre la Côte française des Somalis et l’Empire d’Ethiopie, qui a déjà fait l’objet :
- de la convention pour les frontières du 20 mars 1897
- du protocole franco-anglo-éthiopien du 18 avril 1934
- du protocole franco-éthiopien du 5 septembre 1945
- des accords franco-éthiopiens du 3 juin 1947
- des accords franco-éthiopiens du 29 octobre 1949
- du procès-verbal du 6 mai 1953 de la 16e réunion de la commission mixte d’abornement des frontières
ont convenu :
1° - De considérer comme définitif le tracé de la frontière de Mahada Djallelo à Dirko-Koma déjà délimité et aborné, tel qu’il est décrit dans le procès-verbal de la 16e réunion, tenue le 6 mai 1953, de la commission mixte franco-éthiopienne d’abornement de la frontière et dans ses annexes.
2° - De procéder, aussitôt après la signature du présent Protocole, à la restitution ou au transfert réciproque des territoires occupés par l’une ou l’autre des deux parties au-delà de la frontière déjà délimitée et abornée, l’opération devant commencer quinze jours après cette signature et devant être achevée au plus tard dans le délai d’un mois à partir du commencement de l’opération du transfert. Le point de départ pour l’opération sera Mahada-Djallelo.
3° - De faire procéder ensuite, dans le délai d’un mois après l’achèvement de l’opération de transfert, et suivant les principes adoptés dans le passé par la commission mixte, à la délimitation de la frontière de Dirko-Koma à Adguéno-Garci et de là jusqu’à Daddato, point d’aboutissement des travaux de délimitation de la frontière entre la Côte française des Somalis et l’Erythrée.
4° - De faire procéder, aussitôt après, à l’abornement de cette dernière portion de frontière de Dirko-Koma à Adguéno-Garci et de là jusqu’à Daddato.

En foi de quoi, le présent Protocole a été signé en double exemplaire.
Fait à Addis Abeba, le 16 janvier 1954.

Henri Roux, Ambassadeur de France
Aklilou Abte Wold, Ministre des Affaires étrangères d’Ethiopie
Référence ANOM 3C19
Pour citer ce document djibouti.frontafrique.org/?doc127, mis en ligne le 18 novembre 2010, dernière modification le 7 juin 2011, consulté le 20 août 2017.

Valid XHTML 1.0 Transitional   CSS Valide !